Un camping dans un milieu de vie convivial avec tout à la portée

J’ai passé mon enfance en camping avec mes parents dans les parcs nationaux de la Sépaq, on adorait ça les beaux paysages, les baignades dans les lacs et les feux avec les guimauves le soir. On voulait tellement voir des animaux! Des chevreuils, des ratons laveurs, des animaux qu’on inventait…on prenait souvent les porc-épics pour des castors et on s’obstinait avec nos parents qu’on avait raison! Moi et mon frère on était toujours content de partir avec eux mais j’avoue que mes plus beaux souvenirs, c’est les amitiés que j’ai fait. On rencontrait enfin du monde différent que notre bulle familiale ou bulle scolaire. Je me souviens aussi qu’une fois l’adolescence entamée, les amitiés d’enfance ressemblaient de plus en plus à des coups de foudres d’amour d’été… Les jeunes hommes faisaient vibrer mon cœur et mes organes et ils m’inspiraient à écrire mon journal personnel que je cachais précieusement pour que ma mère ne le trouve pas. J’étais tellement naïve que je ne me doutais pas qu’elle savait déjà tout de moi…

Maintenant, c’est moi la maman et mon chum le papa. Mes jeunes enfants aiment aussi le camping, les baignades, la nature sauf que nous on est pas mal plus sociables que nos parents. On ne se voit pas s’isoler en bulle familiale l’été prochain, surtout après une année de confinement et de pandémie. Cet été, on veut rencontrer du nouveau monde, mais on sait qu’il faudra encore rester encore un peu prudent. On sait qu’il vaut mieux voyager au Québec, en tout cas, encore pour un petit bout.

Moi et mon chum on se disait: “Ça serait quoi notre plan vacances pour cet été?” Il faut y penser rapidement parce qu’on se doute bien que la saison touristique 2021 au Québec, ça va être encore plus fou que l’année dernière et on ne veut surtout pas se retrouver à camper comme des cons sur une plage de la Gaspésie illégalement, ça serait ridiculement pas acceptable!

Comme c’est moi la préposée aux recherches vacancières de la famille, j’ai posé des questions à mes amis, à Google et aux réseaux sociaux et je crois avoir trouvé la formule parfaite! Le camping des vallons de l’Auberge de nos Aïeux aux Éboulements.

La nouvelle gang de l’Auberge

Cette Auberge légendaire dans Charlevoix vient tout juste d’être rachetée par Gab, un entrepreneur vraiment cool et c’est donc maintenant une gang de nomades super dynamiques qui portent le nouveau projet. Le camping annexé à l’Auberge va ouvrir pour la première fois cet été. Je trouve que c’est un concept parfait parce que c’est dans la nature, la vue sur le fleuve Saint-Laurent est à couper le souffle, il y a plein de randonnées à faire autour, mes enfants vont pouvoir voir des animaux et passer du temps en nature mais en plus, il y a une piscine, plein d’espaces communs extérieurs, un pit à feu, une terrasse et un grand terrain pour qu’il puissent faire les fous. Il y a également une cuisine commune et des tables de pique niques dehors…C’est complet!

La gang de l’Auberge m’a confirmé que pendant que les enfants courent partout, nous on peut se prendre un drink, fumer un petit joint de la SQDC sur la terrasse et jaser avec ENFIN des nouveaux humains.

Un bon Internet

L’autre aspect trop cool, c’est qu’il y a une salle de coworking avec un bon Internet. C’est bien beau dire “Moi je décroche de l’Internet quand je vais en camping” mais ça c’est comme les diètes, ça ne marche pas dans la vraie vie. Dans notre cas à nous, comme on est deux travailleurs autonomes créatifs qui n’arrêtent pas d’avoir des nouveaux projets, on doit pouvoir répondre à nos courriels au moins une fois par jour. À l’Auberge, ça nous enlève le stress d’avoir à chercher une place où le réseau passe bien.

Pleins d’activités et produits locaux

En plus, c’est fou comme il y a tellement d’activités à faire dans Charlevoix! La ferme Alpaga Charlevoix juste à côté, plus d’une vingtaine de sentiers pédestres, le musée maritime avec les grosses goélettes extérieures, la rue Saint-Jean-Baptiste de Baie Saint-Paul où on peut aller se promener et manger une crème glacée avec les enfants, la plage de Saint Irénée à 15 minutes de l’Auberge, le domaine Forget avec des concerts toutes les semaines. J’ai vite compris que notre séjour allait passer rapidement et que le besoin de nature serait comblé autant que le besoin culturel.

Ce que j’aime de Charlevoix c’est aussi la qualité de la nourriture. Il y a plusieurs producteurs dans la région. On m’a dit qu’on peut aller chercher de l’agneau et même des œufs biologiques  à la ferme Éboulmontaise, juste à 5 minutes du camping. On va se faire des super BBQ de produits locaux. C’est bien beau les guimauves mais nous on vise un peu plus sur la qualité de la nourriture! 

J’ai vraiment hâte! je nous vois déjà s’inventer des constellations avec les enfants près dans nos sacs de couchage, près de la tente!

Du monde sympathique

Bref, cet été, on a  envie de se retrouver dans une place qui nous ressemble, avec du monde sympathique et pas compliqué. On veut se boire une petite bouteille de vin, rire, faire un feu, faire les fous, et ne pas se prendre trop au sérieux, genre être des enfants avec nos enfants sans trop faire de plans. 

Un camping dans un milieu de vie convivial avec tout à la portée sans faire de compromis sur notre soif de plein air et de nature….Ça ressemble à un bon plan!